Amicale 5HP
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% Nike Jordan Air 200E
67.47 € 134.99 €
Voir le deal

L' Automobile et la Femme - L' illustration (1924 )

2 participants

Aller en bas

L' Automobile et la Femme - L' illustration (1924 ) Empty L' Automobile et la Femme - L' illustration (1924 )

Message  m gosset Sam 13 Nov - 19:24

L' Automobile et la Femme - L' illustration (1924 ) Auto_f10


L’ AUTOMOBILE ET LA FEMME

Le développement de l'automobile en France, fort sensible depuis deux ans a été favorisé  cet année par un fait charmant : la déclaration d’ amitié pratique qu’ elle lui a a témoignée  par un acte décisif : en la conduisant elle-même !
Hier nous trouvions presque anormal qu’ une femme nous apparut au volant ;aujourd'hui, nous jugeons que la conductrice qui passe, les mains un peu crispée sur le macaron jette de la gaité aimable  dans la circulation des voitures.
L’ illustration  ne pouvait manquer d'enregistrer cette coutume nouvelle et de l'encourager :
Coutume que nous valent et la transformation des mœurs de la femme, depuis que la guerre lui a appris pour se debrouiller de la vie et compter sur elle-même beaucoup plus qu'autre-fois, et l'apparition des petites voitures légères et fines que l'on sait.
Il était ecrit  que la femnie et la voiturette s'entendraient un jour a ravir.

On remarquera que la venue de la femme à l'automobile n'a du reste aucun caractère de snobisme.
Elle résulte surtout du besoin qu'a la femme active de se déplacer rapidement et de vaquer elle-même à ses affaires et de l'extrême facilité que présente le maniement de cet admirable engin.
On rencontre aujourd’hui la femme au volant un peu dans tous les milieux : la fermière cossue conduit au marché sa camionnette avec dextérité tout autant que la jeune danseuse mène au Bois son petit deux-places, ou que Madame avec sa fillette fait ses courses à Paris dans son cabriolet.
Demain nous dirons que ce sont là des spectacles classiques et nous penserons y avoir assisté depuis notre enfance.
J'ajoute, d'ailleurs, que la femme semble beaucoup plus prudente que l’ homme dans la conduite d'une automobile.
Quelquefois elle avec un doigté et un sang-froid remarquables.
Mais elle n'est encore que bien rarement curieuse du mécanisme des voiture sous le capot, sous le plancher et sous les carters, il n'est que mystères pour elle!
Aussi le cercle de ses déplacements est-il assez étroit le plus souvent : il ne s'étend guère au delà des limites des villes, ou la panne n'est guère à redouter :en dehors des gros bourgs, il y a des bois à traverser ou la panne vous croquerait notre conductrice sans barguigner!
Espérons que la conductrice étudiera; deviendra mécanicienne, et n'hésitera plus à entreprendre de grands voyages avec quelques amies,

On pense bien que le costume de la « chauffeuse  est deja classe. Il parait qu'il faut un pardessus qui enveloppe ladite personne soigneusement, qui ne craigne, ni un peu de pluie ni beaucoup de poussière, qui puisse supporter le nettoyage, et qui comporte de larges poches rapportées
Au sommet du personnage, un chapeau en cuir mince perfore .
A mi-hauteur des gants en gros cuir qui permettent de  manier sans risque d'écorchures un levier de frein, un cric ou une pince.
A la  base, une paire de bas, non en soie mais en fil, que terminent des souliers à talons bottier, des talons qui laissent le pied bien d'aplomb sur les pédales et donnent  a la femme sur le sol assez d’ d'aplomb pour qu'elle se livre, sans danger d'entorse, à certaines opérations assez difficiles pour elle, telles que le changement d'une roue.
Il est indispensable parfois que la femme conductrice ait le dos soutenu le par un épais coussin qui la repousse un peu en avant  que son pied soit  appuyé par le talon sur une cale qui l'empêche de glisser, et que les pédales soient enveloppées  de gaines spéciales pour que Cendrillon n'y écorche pas ses souliers.
Enfin. nous espérons que la venue de la femme à l'automobile incitera nos constructeurs à une recherche plus profonde encore de dispositifs mécaniques pratiques pour nos voitures.
Par sa seule présence a bord des voitures , la femme achève la fortune de nos constructeurs .
Ils lui doivent bien cette galanterie.


L' Automobile et la Femme - L' illustration (1924 ) Autfem10[/quote]
m gosset
m gosset

Messages : 3195
Date d'inscription : 29/01/2011
Age : 75
Localisation : UK. / Londres

Durupt aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

L' Automobile et la Femme - L' illustration (1924 ) Empty documentation

Message  tréfle Sam 13 Nov - 22:30

tres beau document on voit l utilisation du cric curieusement la barre du cric me semble ronde et droite ? en principe on vois toujours cette barre fait en fer plat et cintrer

tréfle

Messages : 829
Date d'inscription : 29/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

L' Automobile et la Femme - L' illustration (1924 ) Empty Re: L' Automobile et la Femme - L' illustration (1924 )

Message  m gosset Dim 14 Nov - 8:52

Bien vu , Trefle !

L' Automobile et la Femme - L' illustration (1924 ) Fefd2d10

L' Automobile et la Femme - L' illustration (1924 ) 5d864610

J'etsis distrait par le reste de la photo.

MG
m gosset
m gosset

Messages : 3195
Date d'inscription : 29/01/2011
Age : 75
Localisation : UK. / Londres

Revenir en haut Aller en bas

L' Automobile et la Femme - L' illustration (1924 ) Empty Re: L' Automobile et la Femme - L' illustration (1924 )

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum