Amicale 5HP
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-53%
Le deal à ne pas rater :
-110€ sur le Casque gaming sans fil Corsair Virtuoso WL Blanc ...
99 € 209 €
Voir le deal

THE CITROEN par  Jonathan Wood ( 1993)

Aller en bas

THE CITROEN  par  Jonathan Wood ( 1993) Empty THE CITROEN par  Jonathan Wood ( 1993)

Message  m gosset Lun 20 Déc - 20:19

THE CITROEN  par  Jonathan Wood ( 1993) The_ci21

Le document L337 est extrait d' un ouvrage en Anglais :

THE CITROEN  par  Jonathan Wood ( 1993)

Un constructeur automobile qui a produit ce qui a été décrit comme la voiture la plus laide de sa génération ainsi que certaines des voitures les plus  avancées, élégantes et aérodynamiques d'Europe  des années avant    que ce ne soit à la mode de le faire, est clairement inhabituel. Pourtant, l'entreprise française Citroën, qui, en 1934, a été le pionnier de la la traction avant,  n'a cessé de le faire depuis. Mais, comme on le verra lorsque la firme a commencé à construire des voitures en 1919 , il  y avait peu d'indications qu'une telle philosophie  de conception si sophistiquée arrive.
Pendant les seize premières années de l'existence de ce constructeur automobile , l'entreprise était dirigée par son fondateur, André Citroën. Né à Paris en Paris en 1878, il n'est pas français mais d'origine juive hollandaise ; son père un marchand de diamants, s'est suicidé quand son fils avait deux ans. Le jeune Citroën réussit bien à l'école et en 1894, il a la chance d'obtenir une place à l'exclusive École Polytechnique. En sortant  de cette célèbre institution parisienne, en 1898, Citroën s'engage dans l'armée française.
On raconte qu'au cours d'une permission, alors qu'il visitait des relations en Pologne, il aperçut une pile de roues à engrenages à double hélice en bois, empilée derrière un atelier. Il reconnaît immédiatement l'efficacité mécanique de la configuration en V et décide de quitter l'armée  et de créer une entreprise à Paris pour fabriquer de tels engrenages en métal. Il y parvient en 1904 et l'une de ses commandes les plus  célèbres  fut  pour l'appareil à gouverner de l’l'infortuné paquebot de luxe Titanic.
Le premier contact de Citroën avec l'industrie automobile l'industrie automobile en 1908, lorsqu'il est chargé par l'entreprise Mors, basée à Paris, d’ améliorer ses méthodes de production.  Ce qu’ il fit et la production augmenta d'environ 280 véhicules en 1908 à environ 800 véhicules par an en 1913 mais  les effets des travaux du Polytechnicien ont été interrompus par l'éclatement de la Première Guerre mondiale.
A 36 ans, Citroën s'engage dans l'armée française et est nommé capitaine dans la Reserve .Lorsqu'il arrive au front, il  constate que la France souffre d'une pénurie aiguë de munitions. Il élabore un plan de fabrication d'obus en s'inspirant de la production de masse américaine. . Avec l'appui du ministère français de  l'armement, 12 hectares de jardins maraîchers sur le Quai de Javel,sur la rive sud de la Seine à Paris, furent acquis et une nouvelle usine a été construite pour la production d'armements.
L'usine produisit bientôt cinquante  mille obus par jour, un chiffre  impressionnant ; mais, à la fin de la guerre, en 1918, Citroën se retrouva   avec une usine entièrement entièrement équipée, adaptée à la production de masse mais sans rien à construire. Il decida  donc d'utiliser cette usine pour la production de  vehicules etr opta pour la production de masse de la même manière qu'Henry Ford l'avait fait avec son célèbre modèle T aux Etats Unis .. Ce célèbre modèle avait connu un tel succès que, en 1920, on estimait qu'une voiture sur deux dans le monde était une Ford.
Citroën avait brièvement envisagé un projet  de Panhard pendant la guerre, mais la première voiture à sortir des usines du Quai de Javel en 1919, appelée Type A, était un véhicule simple,simple et direct, adapté au processus de production de masse.  
Elle était équipée d'un moteur quatre cylindres de 1,3 litre à soupapes latérales et d'une boîte de vitesses à trois rapports.La suspension était a ressort en quart d'ellipse, afin de réduire les coûts. et elle était équipée de roues à disque distinctives. Pour l'insigne, Citroën adopte les engrenages à double hélice de son entreprise précédente et les chevrons jumeaux   ont orné chaque voiture Citroën depuis  lors. En 1921, la B2, version améliorée du Type A, fait son apparition. et ce modèle de 1,4 litre restera en production production jusqu'en 1926. Une évolution notable des types A et B2 est la version  half-track  développée par M. Kegresse. , qui avait précédemment dirigé le garage du Tsar Nicolas II de  Russie.Un groupe de cinq Citroën B2 half-track  furent les premières voitures à traverser le désert du Sahara, de Touggourt à Tombouctou ; le voyage de 3200 km dura trois semaines, du 17 décembre 1922 au 6 janvier 1923.
Toutes ces voitures étaient à quatre places, mais en1921, Citroën annonce un modèle plus petit, la 5CV de 850 cm3, qui n'était initialement disponible qu'en version biplace. Elle était sensiblement similaire aux voitures précédentes, mais son moteur avait une culasse amovible plutôt qu'une culasse fixe. Habituellement peinte en jaune, elle a rapidement acquis le surnom de Petit Citron (petit citron). Plus tard, une version à empattement plus long qui permettait  l'installation d'une plus grande carrosserie ouverte dans laquelle il était possible d'asseoir trois personnes. Ce modèle dit en trèfle est rapidement devenu la variante la plus populaire de la gamme et la production s'est poursuivie jusqu'en 1926.
La 5CV n'était pas une voiture très performante. Elle était bonne pour environ 60 km/h mais, une fois en marche, il était tout aussi difficile à arrêter. Cependant, elle était extrêmement fiables et en 1925, une 5CV Citroën a été choisie par Nevill Westwood pour  son tour d'Australie.
Au fur et à mesure des années 1920, les Citroën fiables, et simples,   sont vues en nombre croissant  sur les routes de France. En 1924, pas moins de 150.000 Citroën avaient été construites.  et, cette année-là, l'usine du Quai de Javel produit des voitures au rythme impressionnant de250 voitures par jour. Cela signifie que Citroën ,avec les entreprises établies de Peugeot et Renault, était devenue l'un des trois plus grands   constructeurs automobiles de France.
André Citroën se tenait également au courant des innovations techniques outre-Atlantique.  et, en 1924, il introduit le concept de la berline de série en Europe.À cette époque, les voitures bon marché étaient produites le plus souvent sous forme ouverte et les berlines étaient généralement des modèles plus chers car car une carrosserie ouverte utilise moins de matériaux qu'une fermée. La carrosserie de berline en acier pressé fut  développée aux États-Unis par la société Budd de Philadelphie.
La première Citroën à  en être équipée  fut la B2. Cependant, son châssis s'avéra rapidement inadapté et le modèle fut remplacé en 1926 par la B12, améliorée   et plus robuste, équipée du moteur moteur de 1,4 litre de son prédécesseur et construit principalement sous forme fermée. L'exemple de Citroën fut rapidement imité par Fiat en Italie et Morris Motors en Grande-Bretagne, et bientôt tous les grands constructeurs automobiles ont suivi l'exemple. Encore une invention américaine, que Citroën a construit sous licence de Chrysler, c'est le support de  moteur flottant, qui apparaît sur les voitures françaises en 1931.
Les voitures Citroën sont bientôt assemblées à l'étranger. Une usine est créée à Slough en Grande-Bretagne en 1926 et d'autres suivront en Belgique, en Allemagne et en Italie. Des showrooms sont ouverts dans toutes les grandes capitales européennes capitales européennes et sont particulièrement luxueuses. Sur Londres, les locaux Citroën de Piccadilly étaient une reconstitution du tombeau de Napoléon Ier aux Invalides, à Paris !
En plus de son succès incontestable en tant que constructeur automobile, André Citroën fait preuve d'un impressionnant sens de la publicité et l'une de ses plus mémorables initiatives promotionnelles   fut de faire illuminer la  Tour Eiffel la nuit avec le nom et le badge à double chevron de l'entreprise. Dans toute la France, des panneaux routiers portant le message "Don de CITROËN" ont été installés pour diriger les visiteurs vers les sites connus.
André Citroën voulait que le public français connaissent son nom dès le plus jeune âge. . C'est ainsi qu'en 1925, la Citroënnette, une voiture à pédales pour enfants , qui était une version réduite du modèle de tourisme actuel. l'idée était que les premiers mots d'un bébé seraient de bébé seraient "maman", "papa" et "Citroën". Ces jouets se sont révélés extrêmement populaires et pas moins d'un demi-million d'exemplaires ont été fabriqués en dix ans.
Un aspect moins désirable du caractère urbain et éloquent d'André Citroën, c'est qu'il était un joueur invétéré et qu'il a malheureusement choisi d'apporter les méthodes du casino dans l'environnement plus ordonné de la salle du conseil. Cette approche risquée du business  était accouplée avec une aversion à peine déguisée des financiers  et  l'un des aphorismes souvent répétés de Citroën était : " Dès qu'une idée est bonne, l'argent n'a pas d'importance.".
En 1929, la production du Quai de Javel a atteint le niveau de l'année précédente :  92 000 voitures, ce qui fit de Citroën et de loin le premier constructeur automobile français. Cette année-là, la firme présente son premier modèle à six cylindres, l'AC6.équipé d'un moteur de 2,4 litres à soupapes latérales.
Les lignes de modèles continuaient à évoluer mais, comme on l'aura compris, ces Citroën étaient des voitures populaires et fiables, mais  plutôt ennuyeuses. Mais au début des années 1930, l'entreprise s'est lancée dans le développement d'un nouveau modèle révolutionnaire à traction avant qui était destiné à devenir l'une des conceptions les plus importantes de l'histoire  de l'automobile. C'était le dernier grand pari d'André Citroën et un pari , hélas, qu'il était  était destiné à perdre.






THE CITROEN  par  Jonathan Wood ( 1993) Thecit10

THE CITROEN  par  Jonathan Wood ( 1993) Thecit12

THE CITROEN  par  Jonathan Wood ( 1993) Thecit11

THE CITROEN  par  Jonathan Wood ( 1993) Thecit15

THE CITROEN  par  Jonathan Wood ( 1993) Thecit14

THE CITROEN  par  Jonathan Wood ( 1993) Thecit13

THE CITROEN  par  Jonathan Wood ( 1993) Thecit18

THE CITROEN  par  Jonathan Wood ( 1993) Thecit17

THE CITROEN  par  Jonathan Wood ( 1993) Thecit16

THE CITROEN  par  Jonathan Wood ( 1993) Thecit19
m gosset
m gosset

Messages : 3195
Date d'inscription : 29/01/2011
Age : 75
Localisation : UK. / Londres

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum