Nos cheres autos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nos cheres autos

Message  m gosset le Jeu 20 Oct - 13:34

Dans le livre de B. Laurent sur la 5HP , on trouve un tableau tres detaille  des prix de l' epoque .
Dans la RTA de  la  2CV  on  trouve egalement les prix a l' epoque des differents modeles .

Question : Sachant que le prix de la plus petite Citroen aujourd'hui , la C1 est vendue environ  10.000 € , comment cela se compare t'il avec les prix a l' epoque de la 5HP et de la 2CV

Resultat :



Il y avait des annees de tres forte inflation :  jusqu'a 30% dans les annees 20 et 15 % dans les annee 50 ; d' ou la rapide fluctuation des prix.

Au total , les prix de la 5HP etaient assez equivalents a ceux de la C1 ; tandis que ceux de la 2cv etaient 25% plus reduits.

Curieusement , 10.000 € pour une 5HP et 7.500 € pour une 2CV correspondent environ a la valeur marchande actuelle  de  ces  vehicules en excellent etat.

MG
PS : table de conversion : http://www.leparticulier.fr/jcms/c_109215/conversion-en-francs/euros-constants-les-nouvelles-valeurs-2010
avatar
m gosset

Messages : 800
Date d'inscription : 29/01/2011
Localisation : UK

Revenir en haut Aller en bas

nos chères autos

Message  vriet robert le Jeu 20 Oct - 21:44

Bonjour à tous,
Pour la comparaison il faut se placer dans le contexte de l'époque :
en 1920 c'était la sortie de la guerre ! il il y avait autant de voitures à chevaux que d'automobiles !
les voitures étaient un signe extérieur de richesse car le peuple se déplaçait en vélo ou en moto !
c'est à partir de 1930 que des garages ont été prévus dans les nouvelles constructions des maisons !
suivant les constructeurs il y avait des mois voir des années d'attente pour la livraison !
il faut surtout comparer le prix d'une voiture neuve ancienne et récente en nombre de mois de salaires !
aujourd'hui il est possible de mettre Euros à la place de Francs sur les prix d'époque pour avoir une idée.
pour trouver une 5HP en état neuf il faudra je pense multiplier par 2 ou par 3 si l'on fait faire le travail avec des factures !

le "vrai" prix c'est celui des ventes aux enchères en tenant compte de l'état : épave, roulante, restaurée + ou -

mais le "vrai" problème c'est que dans les résidences il n'y a plus que des parkings et dans les maisons neuves les garages sont des pièces à vivre ! ça va être difficile de transmettre le patrimoine !


vriet robert

Messages : 66
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 64
Localisation : BORDEAUX

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos cheres autos

Message  m gosset le Sam 22 Oct - 16:23

Bien d' accord avec Robert.
La methode a partir du taux d' inflation est simple voire simpliste.Elle a le merite de donner un ordre d' idee .

L' ennui est que c' est a peu pres la seule disponible '  
Comment evaluer et comparer  l'  effort fait en  1925 pour acheter une 5HP ?  Personne de l' epoque ne peut nous le dire  ; peut etre  une etude par un sociologue chevronne?

Par exemple , sur le cabriolet de mon ami Bozi , le premier proprietaire a fait graver et installer cette magnifique plaque :




Il devait etre tres fier de son acquisition , Monsieur le Controleur des Contributions Directes  !

En fait , cela m' a ete confirme par sa fille , que j'ai pu contacter.

Il faudrait sans doute plus qu' une C1 pour que son homologue actuel soit aussi fier !
avatar
m gosset

Messages : 800
Date d'inscription : 29/01/2011
Localisation : UK

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos cheres autos

Message  SCARABEO le Sam 22 Oct - 19:59

Sur la mienne il y a cette plaque.
Hélas je n'ai jamais pu en savoir plus.....

avatar
SCARABEO

Messages : 87
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 59
Localisation : Canobbio, suisse italienne, près de Lugano et de son joli petit lac.

http://www.citroen.page.tl

Revenir en haut Aller en bas

nos chères autos

Message  vriet robert le Sam 22 Oct - 21:37

Oui : il faut garder les plaques même si vous n'avez pas l'explication

En 1925 on ne changeait pas de voiture comme aujourd'hui tous les 2 ans !
Aussi il était normal de mettre une plaque comme sur les vélos, double utilité : la fierté de posséder et de mieux retrouver son bien avec le concours de la marée chaussée.

Les plaques les plus répandues ont été le St Christophe, d'abord seul puis on a mis le St Christophe avec le nom du propriétaire gravé dessus.
Cette mode à continuer jusqu'en 1950.

Le fin du fin c'était d'avoir un bon graveur qui vous faisait ça à la main en lettres déliées arrondies...! aujourd'hui c'est maintenant impossible !

donc il faut tout garder même si c'est pas votre nom ou mettre une plaque : ça peut se trouver dans les bourses.


vriet robert

Messages : 66
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 64
Localisation : BORDEAUX

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos cheres autos

Message  mfc le Mer 2 Nov - 23:26

Bonjour

Mon grand père Amédée, né en 1900, était chef d'équipe clicheur typographe à l'Imprimerie Moderne a Issy Les Moulineaux, ma grand mère Blanche née en 1903 était employée de guichet au CCF.
Ils avaient acheté une Renault NN d'occasion vers 1937 qu'ils ont revendue lors de la mobilisation en 39 principalement pour aller à la pêche dans la vallée de l'Essonne

Il était donc possible d'acquérir une auto avec de salaires modestes.



mfc

Messages : 9
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos cheres autos

Message  Burnier Philippe le Ven 4 Nov - 12:38

Bonjour Scarabeo,

Après recherches dans les archives en ligne de la Ville de Genève sur la période de 1912 à 1962 voici ce que j’ai trouvé concernant Monsieur Louis RASTELLO.

Année 1917
Page 229 (en bas de page)
Stores à rouleaux : M. Rastello.
http://www.ville-ge.ch/archivesenligne/assets/archives/cra/1917/pdf/cra_1917.pdf

Année 1918
Page 57
De la liste du Parti Radical-Libéral.
Rastello, Louis avec 939 suffrages
http://www.ville-ge.ch/archivesenligne/assets/archives/cra/1918/pdf/cra_1918.pdf

Année 1921
Page 138 (en bas de page)
Vitrerie : L. Rastello
http://www.ville-ge.ch/archivesenligne/assets/archives/cra/1921/pdf/cra_1921.pdf

Année 1922
Page 181
Stores : MM.  J. Casetti, Rastello
http://www.ville-ge.ch/archivesenligne/assets/archives/cra/1922/pdf/cra_1922.pdf

Année 1945
Page 48
1. Pour l’arrondissement rive droite : MM. Louis Rastello & Fils.
http://www.ville-ge.ch/archivesenligne/assets/archives/cra/1945/pdf/cra_1945.pdf

Année 1948
Page 40 (en bas de page)
Pour l’arrondissement rive gauche : J. Rastello ;
http://www.ville-ge.ch/archivesenligne/assets/archives/cra/1948/pdf/cra_1948.pdf

A ce jour quelques familles RASTELLO dans la République et Canton de Genève. Avec un peu de chance ...

Amicalement.
Philippe

Burnier Philippe

Messages : 161
Date d'inscription : 28/09/2011

http://5hp.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos cheres autos

Message  SCARABEO le Ven 4 Nov - 17:59

Merci Philippe.
Je n'avais jamais pensé faire une recherche à propos de cette plaquette.
L'idée m'est venue après lecture de ce post et j'ai fait les mêmes recherches avec les mêmes résultats que toi.
En effet on dirait que c'est bien le Louis Rastello des documents ci dessus qui est le premier propriétaire de ma voiture.
En cherchant de pousser le bouchon plus loin j'ai recensé quelques Rastello's sur Genève aux quels j'ai envoyé des mails.
À l'instant un seul a répondu en m’écrivant toute l'histoire de sa famille mais hélas il n'est pas lié à Louis Rastello.
J'attends les réponses des autres.

Merci, Philippe.
avatar
SCARABEO

Messages : 87
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 59
Localisation : Canobbio, suisse italienne, près de Lugano et de son joli petit lac.

http://www.citroen.page.tl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos cheres autos

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum